24 Nov

Quelle différence entre R&D et innovation ?

rdEtInnovation

 

 

Très souvent le rapprochement est fait entre Recherche et Développement et Innovation et la première tendance est de se dire que « c’est à peu près » la même chose.

 

Oui mais seulement vu de loin. Et il ne faut jamais se fier à ce que l’on voit !

Dans sa dernière chronique du Harvard Business Review, Bruno Berton aborde ce sujet, que vous pouvez parcourir ici et dont je reprends ci-dessous une partie :

Passer de la R&D à l’innovation : expérimenter pour lancer de nouvelles idées plus rapidement

La R&D est classiquement un processus long, centré sur le cœur de métier de l’entreprise. Or, dans l’environnement digital, personne ne peut se targuer de connaître le futur modèle gagnant : il est donc indispensable d’expérimenter en série pour innover rapidement. Les start-up essaient, l’une réussit et des myriades échouent mais cela fait partie du maelström de l’innovation technologique. Les grandes entreprises doivent adopter cette démarche humble et progressive de tester de nombreuses idées, ne garder que les plus pertinentes, les développer, les tester et recommencer ce cycle Schumpétérien de destruction créative… Cette capacité d’expérimentation récurrente et rapide est une nécessité à laquelle s’adaptent les entreprises en créant des incubateurs, en se constituant des réseaux de compétences externes, en installant des équipes dans la Silicon Valley ou en s’associant à des start-up.

Pour faire une analogie avec la photo de l’article, R&D et Innovation vont dans le même sens, sont nécessaires les deux, mais ils ne partent pas du même endroit et ne vont pas à la même vitesse.
Pour cette raison la finalité est différente.

La recherche a vocation a être destinée au cœur de métier de l’entreprise et son positionnement est d’abord technologique ou scientifique. Elle est souvent chère, complexe et risquée. Elle est risquée dans le sens où l’on ne trouve pas toujours ce que l’on recherchait et elle peut difficilement s’inscrire dans un temps de mise sur le marché qui est imposé par le marché. Ces dernières années ont vu de nombreuses entreprises partager au travers des grands projets l’effort de recherche. Et partager, il est vrai, les aides publiques d’état associées.

Par opposition, bien qu’elles soient complémentaires, l’innovation telle qu’elle se présente aujourd’hui ne se positionne pas sur le volet technologique mais adopte un spectre plus large et plus créatif. Elle présente les avantages d’être plus accessible et plus facile à communiquer, il n’est pas nécessaire de vulgariser. Elle est aussi plus simple, plus économique et donc plus rapide à mettre en oeuvre et à se positionner sur un marché lorsque celui-ci est favorable. Même si cette innovation est plus difficile à protéger, elle permet de se positionner rapidement et en premier arrivant sur un marché ou de plus en plus souvent le segment est monopolisé par ce premier arrivant.
Depuis 2013, en France, elle bénéficie et c’est une grande nouveauté des aides au développement. Les notions de design ou de prototypage sont, enfin, pris en compte et permettent aux entreprises de bénéficier de soutien.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.